Vos réactions

Vous pouvez ici réagir et apporter vos corrections, remarques, appréciations,… en précisant éventuellement la période ou la page concernée. Votre adresse mail est nécessaire pour une éventuelle réponse, mais elle ne sera jamais publiée.

Vous pouvez également contacter l’auteur par l’adresse mail : info@histoire-saint-nazaire.fr

Merci pour votre contribution.

Posté le: 12 septembre 2020 - Herve-SN
- - - - - - - - - - - - - - - -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



39 thoughts on “Vos réactions

  1. Merci pour votre excellent site internet fort agréable à parcourir par la forme et par le fond. On sent une gros effort de travail de recherche, mais également un effort dans le texte pour rendre notre histoire locale éducative et abordable aux membres du public.

    Qu’en est il du bourg de Saint-Nazaire d’avant 1750? Existe-il une liste des auberges de l’époque? On m’a notamment parlé du « Roi de Suède »….

    Il serait utile de mentionner notamment l’histoire oubliée de l’embarquement du « Prince Edouard » (Charles Edouard Stuart, dit « Bonnie Prince Charlie ») à bord du « Du Teillay » de la rade de Bonne Anse le 3 Juillet 1745. Cette petite frégate de trois mats d’environ 26 mêtres de long et 150-175 Tonneaux appartenant à l’armateur Nantais Antoine Walsh partit secrètement pour l’Ecosse avec à son bord le Prince déguisé en étudiant en thélogie du Collège Ecossais de Paris; celui ci déclancha la Révolte Jacobite de 1745-1746 qui fut un élément tourant dans l’histoire de l’Ecosse. On m’a parlé de la belle résidence à deux étages de René Gaillot de Cran, Séneschal à Saint-Nazaire, qui servit pour accueillir le jeune Prince pour quelques jours (probablement du 29 Juin au 2 Juillet 1745). Ce maison aurait été ensuite surnommée la « maison du Jeune Prétendant » située au Numéro 29 de la Grande rue, si mes souvenirs sont exacts. Paul Bellaudeau en a fait un joli croquis que l’on peut voir, je crois, aux Archives Municipales de Saint-Nazaire. Malheureusement, la maison fut détruite pour faire place à l’entrée sud du port au début du 20ème siècle.

    Pour John Scott IV, quel personnage remarquable à la fois entrepreneur, ingénieur naval et grand historien spécialiste de la reine Marie Stuart! Il a fait venir ses ingénieurs de Greenock, en Ecosse (disons plutôt qu’ils sont venus de Grande-Bretagne, pas d’Angleterre). La faillite des Chantiers John Scott & Co. a failli le ruiner, mais il a su remonter la pente avec le boum économique de la marine Marchande en Grande-Bretagne à la fin du 19ème siècle. L’ironie du sort à vu la disparition quasi-complète des chantiers de Greenock alors que les chantiers de l’Atlantique sont, quant à eux, encore actifs malgré une histoire tumultueuse.

    Quelques anecdotes intéressantes méritent le détour, dont l’éperonnage accidentel du vapeur de plaisance, le « Saint-Michel III », en port de Saint-Nazaire …en 1879, si je me rappelle bien: ce splendide vapeur était la propriété de Jules Verne.

    Tout ceci n’est pas une critique mais des suggestions pour l’addition potentielle de moments et autres anecdotes intéressantes dans l’histoire de Saint-Nazaire peu connues du public.

    Bonne continuation et tous mes compliments sur votre site, surtout les croquis et autres cartes anciennes de l’estuaire et du bourg de Saint-Nazaire dans son évolution depuis le 18ème siècle à nos jours! Il y a tant à raconter sur Saint-Nazaire et son histoire…

    Cordialement,

    T. Guihéneuf

    1. Bonjour et merci pour votre message et votre appréciation.
      Eh oui, quid avant 1750 ?
      Il y a effectivement une Histoire « d’avant ». Malheureusement je n’ai pas trouvé de documents fiables et j’ai préféré ne pas en parler.
      Mais je reste bien entendu à l’écoute si des lecteurs peuvent m’apporter de bonnes informations.
      Concernant vos suggestions, je vous recontacte en privé.
      Bien cordialement
      H. Guével

  2. Bravo pour ce travail remarquable qui permet d’appréhender l’histoire de la ville d’une manière synthétique, moderne, et très attractive, qui a déjà intéressé de nombreux Nazairiens (anciens ou nouveaux).
    Un seul regret, dans la liste de vos sources, que vous n’ayez pas cité l’association d’Histoire Sociale AREMORS, dont je suis l’actuel président.
    Cette association nazairienne a publié à partir de 1980, plusieurs ouvrages ayant trait à l’histoire du mouvement ouvrier dans la région de Saint-Nazaire, en 4 tomes, sur une période s’étendant de 1880 à 1962. Un cinquième est en préparation. Plusieurs cahiers ont également été publiés, concernant la Poche de Saint-Nazaire, la Bourse du Travail, la grève de Trignac en 1894, etc…
    Je tenais à vous informer, si toutefois vous ne les connaissez pas, de l’existence de ces publications dont certaines font maintenant autorité en matière d’histoire sociale concernant notre région.
    Vous renouvelant mes félicitations

    Très cordialement

    Michel Mahé

    1. Merci M. Mahé pour votre commentaire et votre appréciation.
      Désolé d’avoir omis votre association que je vais bien entendu mentionner dans les sources au plus vite.
      Bien cordialement
      H. Guével

  3. Merci beaucoup pour ce site très riche et intéressant pour un nouveau nazairien (et pour les anciens aussi j’imagine)!

  4. Bravo et merci pour le partage de votre travail sur l’ histoire de la ville. je n’ ai pas fini de le parcourir mais j aurai déjà un autre regard lors de mes promenades à Saint Nazaire. En plus des illustrations détaillées, votre récit est très interressant et je vais de découvertes en découvertes. J ‘ai hate d’ en découvrir la suite.

    1. Merci pour votre message et votre appréciation. C’est ma plus grande satisfaction de voir que les nazairiens re-découvrent un peu leur ville.
      Quelques sujets, comme par ex le St Nazaire social des années 50/60, mériteraient aussi un développement. Je pense qu’il y aura ainsi quelques mises à jour…
      Bien cordialement. H.G.

  5. Bonjour,

    Félicitations, site très bien fait, un vrai bonheur à naviguer, très riche. Merci beaucoup.
    Vous avez fait un travail formidable, une documentation extraordinaire, le tout superbement bien classé.
    Des sources fiables. Une réelle promenade culturelle de ma ville.
    Au plaisir de vous lire à nouveau, lors d’une nouvelle aventure nazairienne. Joelle

  6. félicitations pour l ensemble de vos recherches natif de mean né en 53 j ai appris l histoire de saint Nazaire par morceaux mes parents en causaient très peu
    avec vos recherches en un clic je trouve toutes les réponses que je me pose maintenant
    merci encore pour ce travail de fourmis

    1. Merci pour votre appréciation qui me conforte dans l’idée que ce site a sa raison d’être.
      Et si vous y trouvez réponse à vos questions, alors c’est super !
      Cdlt

  7. Merci à Presse-Océan pour leur article sur votre site qui m’a permis de le découvrir.
    MAIS surtout un immense merci à vous pour le travail réalisé sur l’histoire de Saint Nazaire. Je suis une fille née à Pornichet (Saint Nazaire n’avait plus de maternité en 1952, suite aux bombardements!) mais mon cœur a toujours été à Saint Nazaire. Je vis maintenant à Saint Brevin depuis 22 ans . J’aime mon lieu de vie, je m’y investis, mais Saint-Nazaire reste ma ville. Mon père était charpentier-fer aux Chantiers de l’Atlantique. J’ai connu les grèves et la vie liée aux Chantiers et j’y suis profondément attachée. Quand je passe le pont pour aller voir ma mère, je suis toujours scotchée par la vision des Chantiers sur la rive nord et quand je rentre chez moi, j’aime infiniment le côté balnéaire de la rive sud!!!

    1. Bonsoir Madame,
      J’ai réalisé ce site en espérant qu’il puisse apporter, au delà des informations qu’il contient, un certain plaisir aux nazairiens, anciens ou…nouveaux.
      A lire les différents commentaires je pense que le but est plutôt bien atteint et c’est une grande satisfaction.
      Vous évoquez à demi-mot l’aspect social qui a aussi énormément rythmé la vie nazairienne. Je pense que j’aurai l’occasion de compléter le site sur ce sujet.
      Merci pour votre message
      Cordialement

    1. Non d’amateur, mais un tantinet avisé quand même puisque je fais des sites depuis maintenant 20 ans.
      Et aujourd’hui les outils de conception facilite le travail.

  8. Magnifique travail. L’ergonomie du site est très agréable. Bravo pour les plans des différents quartiers et les repères pour les illustrations. Vous faites oeuvre très utile pour tous ceux qui s’intéressent à l’histoire de notre ville. Bravo encore !

    1. Un grand merci pour votre appréciation qui récompense quelque part le temps passé à lire, écrire, corriger, relire, ré-écrire, mettre en page, ajouter les photos…
      C’est vraiment une grande satisfaction de voir les réactions.
      Cdlt

  9. Bonjour
    Merci pour toutes ces infos sur notre ville. je connaissais déjà certaines choses grâce à d’autres sites mais cette présentation chronologique est vraiment super.
    Elle permet de mieux se repérer dans le temps et les 3 « bonus » (ville/hommes/navires)…. gé-nial !

  10. Magnifique travail, une ressource de recherches pour les amateurs d’histoire.
    Je recherche désespérément un lien qui puisse me donner l’histoire de M.
    Henry Despecher qui fonda l’usine à gaz de St Nazaire avec M. Duval. Je
    recherche principalement son activité à Fégréac au lieu dit Le Bellion.
    Vers 1871/72 Henry Despecher y créa une usine métallurgique qui fonctionna
    jusqu’en 1884.
    Un grand merci si quelqu’un pouvait m’éclairer dans mes recherches.

  11. Bonjour
    « ancien » des chantiers je pourrais compléter la liste des navires construits à st nazaire si ca vous intéresse.

  12. Très beau travail !
    Bravo pour ce site bien construit et facile à consulter.
    Site très complet, riche en informations et de ce fait très instructif !
    Merci 🙂

  13. Bien votre site mais il manque un chapitre sur la préhistoire et les vestiges (comme dissignac) qui aurait eu sa place en avant-propos…

    1. Oui je comprends votre remarque. Et j’y ai pensé…
      Mais deux raisons: d’abord cela rajoutait du texte sans vraiment d’illustration, ni surtout d’écrit et puis cette période n’apportait rien concernant le développement de la ville. J’ai donc fait l’impasse.
      Maintenant si vous avez quelque chose à me donner, je veux bien étudier le rajout.
      Cdlt

  14. Bonjour je viens de terminer la lecture de la 1ère période. Ouf !
    Mais quel plaisir de découvrir tous ces détails et ces documents. J’attaque la période 2 cette après-midi…

  15. Bonjour,
    moi aussi d’origine nazairienne je ne connaissais pas l’histoire de ma ville, surtout son origine (1ère période)
    Beaucoup de choses à (re) découvrir. Super !

  16. j’ai parcouru rapidement votre site car il y a trop à lire 😉
    Mais je vais y retourner dès que j’aurais « 5 minutes » car il est vraiment très riche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *